723 jeunes bretons sont partis en colo cet été

Cet été les Activités Sociales ont une nouvelle fois permis à des centaines d’enfants de partir en vacances.
Sur le territoire breton, ce sont :

  • 27 enfants de 4 à 5 ans (colo régionale)
  • 93 enfants de 6 à 8 ans (colo régionale)
  • 159 enfants de 9 à 11 ans
  • 221 jeunes de 12 à 14 ans
  • 223 jeunes de 15 à 17 ans

Soit au total 723 enfants (contre 741 en 2017)

Agés de 6 à 14 ans les petits bretons ayant participé aux séjours jeunes cet été ont du vous parler des convoyeurs. Parents ou volontaires, agents ou conjoints, actifs ou inactifs, ils sont pour vos enfants les premières et dernières personnes qu’ils rencontrent sur leur chemin vers la « colo »…
Pour la CCAS, le voyage fait partie intégrante du séjour des enfants, c’est pour cela que professionnels, bénévoles et élus se sont relayés tout cet été pour assurer le bon déroulement de celui-ci sur le territoire et notamment à Rennes. Quelques témoignages de personnes rencontrées au point de rendez-vous:

Thierry : « J’attends la fin des travaux »

Parti en inactivité depuis 3 ans, il continue de donner de son temps pour accompagner les enfants et convoyeurs à la gare de Rennes.

Elu au Conseil d’Administration, sa présence est utile dans la prise de décision. Notamment quand un enfant loupe son transfert… Effectivement, un listing pas à jour ou une mauvaise mise en relation entre deux convoyeurs afin de procéder au transit peut entrainer un « loupé » lorsque le délais entre une arrivée et un départ de train est très court.

«  C’est rare, mais ça peut arriver », début juillet, jour de grand départ,  « un enfant est resté avec nous sur le quai »… Rapidement professionnels et bénévoles ont tout mis en place pour accompagner la jeune fille et retrouver le reste du groupe en gare parisienne.

 Ewen : « J’ai pleuré en partant car je ne voulais pas partir »

A bientôt 11 ans, Ewen part depuis peu en colo. « C’est la première fois que je partais trois semaines »

Inscrit sur une campagne nationale 9/11ans, il appréhendait car il préfère les voyages en car, peut-être plus rassurants. Il explique « au début, j’ai pleuré, je ne voulais pas partir en train car j’avais peur d’en changer beaucoup et me perdre, surtout que j’étais tout seul à partir de Rennes ». Cependant, il s’est avéré qu’il n’était pas seul ! En gare de Rennes, se retrouvés des enfants arrivés de Laval et de Nantes. Ils sont tous montés dans le train de Quimper pour aller jusqu’à Caen. Au final Ewen n’a eu qu’un changement au retour ! « Les convoyeurs étaient sympas, j’étais rassuré »

« Je veux repartir, c’était trop bien »

 Dominique : « Je m’adapte car c’est la première fois »

Professionnel de la filière Séjours Activités de la CMCAS Haute Bretagne, c’est lui qui peut renseigner bénévoles, élus et convoyeurs sur les arrivées, départs et transits.

Indispensable en gare, il a les clés d’une organisation réussie !

Pour son premier jour en gare, il avait réuni toutes les informations nécessaires au bon déroulement d’une journée de retours. « Les délais sont parfois court et des personnes en plus seraient utiles sur certains transits, mais  tout c’est bien passé »

 Louane : « Je connaissais des animateurs et la directrice »

Cette jeune fille va bientôt avoir 9 ans, c’était sa dernière colo d’été sur la campagne proximité.

Elle a hâte de faire une demande sur la tranche d’âge 9/11 ans « je vais bientôt pouvoir choisir des thèmes que j’aime ». Mais en attendant, elle s’est rendu compte que c’était agréable de partir en séjour de proximité car elle connaissait presque toute l’équipe d’animation et les convoyeurs, rencontrés lors d’autres sessions.

 François : « Nouveau au CA, je découvre les accueils en gare »

« Je trouve que nous manquons d’informations en gare ». Elu depuis peu François souhaite une meilleure communication et une organisation plus structurée et préparée.

« Je me suis trouvé sur les retours des enfants susceptibles de passer par Montparnasse les jours qui ont suivis l’incendie provoquant de gros problèmes d’annulations et de retards de trains».

François relève un problème de communication lors d’événements ponctuels pouvant survenir à tout moment. « Nous savions que tout le monde était sur le pont pour rassurer les familles et trouver des solutions, mais en gare nous étions les oubliés… »

Malgré tout, François garde un bon souvenir suite à cette première expérience. « Convoyeurs et parents étaient ravis de voir que la CMCAS et les élus étaient présents en gare. »

Il ajoute « les convoyeurs apprécient le coup de main sur les quais pour les valises et l’orientation dans la gare pour les lieux de RDV et correspondance quand ils arrivent en transit ».

François est prêt à recommencer et à apprécier ses échanges avec les bénéficiaires.

Laëtitia : « cette année j’avais une double casquette ! »

En qualité de femme d’agent et maman de deux colons Laëtitia a apprécié le point de rendez-vous qui permettait aux enfants et convoyeurs de se retrouver plus facilement. Les chasubles roses de cette année « sont très saillantes » et cela permettait de « retrouver facilement les convoyeurs et autres professionnels en gare »…

L’aîné de bientôt 11 ans était ravi de son premier séjour de trois semaines. « Il est parti avec la boule au ventre et nous l’avons récupéré prêt à repartir ! »

Sa sœur, quant à elle est partie en séjour de proximité en car. « Les rendez-vous pour les départs en car demandent encore à être améliorés pour plus de simplicité, surtout en proximité. Cependant les travaux actuels de la gare ne le permettent pas forcément… »

En qualité de professionnelle de la filière Accueil Conseil, Laëtitia a remarqué l’importance de la présence de « pro » en gare. « Les bénéficiaires nous reconnaissent et les échanges sont très intéressants », « ça les rassure ».  Elle relève un certain manque de préparation pour ce genre de rendez-vous, mais « l’équipe que l’on a formé était très efficace et  complémentaire ».

Pascal : « Ils sont super cool les gamins »

En inactivité depuis un an, Pascal s’investie pleinement dans les activités sociales. Il apprécie convoyer les enfants et le fait avec un réel plaisir. Prêt à le faire dès qu’il est disponible tout au long de l’année il retrouve parfois des familles et enfants sur plusieurs colos.

Claire : « Avec les gilets roses on vous repère vite ! »
Elle est maman de deux jeunes filles habituées des départs en colo. Cette année l’une d’entre elle
était en fauteuil, mais cela ne l’a pas empêché d’aller s’amuser en Normandie pour mettre les voiles…
Et si les filles ne souhaitent pas repartir lors des petites vacances scolaires, c’est avec confiance que
Claire confiera de nouveau ses enfants aux convoyeurs l’année prochaine !

Marc : « à bientôt »
Bientôt 64 ans et on peut toujours compter sur lui… A son départ il donnait déjà ses
disponibilités pour les prochaines vacances !

Antoine : pourquoi tu pleures ? « j’ai 3 heures à attendre »
Ce jeune garçon d’une autre CMCAS en transit à la gare de Rennes regrettait son temps d’attente. A
11 ans que pouvons-faire pendant ce temps ? Direction les Champs Libres… A 5 minutes à pieds un
espace climatisé qui offre une médiathèque très riche. Pendant ce temps les valises étaient gardées
au point accueil de la gare…

Titowenn : « on a appris à voler à 15 mètres du sol »
A 13 ans cette jeune fille est partie 14 jours s’aventurer dans les arbres à Logonna-Daoulas.
Elle a l’habitude de partir en colo, « c’était trop cool ». Le trajet c’est très bien passé et elle connaissait
déjà les convoyeurs : des habitués eux aussi ! «Je veux repartir, mais que l’été prochain »

Anthony : « J’ai été en colo, c’est un service rendu »
28 ans, sans enfants… Mais déjà convoyeur !
C’est avec plaisir qu’il propose ses services une fois par an depuis qu’il est lui-même devenu agent.  Fils d’agent ayant profité des séjours jeunes, c’était pour lui « normal »  de convoyer. Cependant il nous fait remarquer qu’en qualité d’actif il est parfois difficile d’avoir son détachement. En effet Anthony à posé son détachement le 31 mai dernier pour l’aller et le retour, mais seul l’aller avait été affecté. Ce n’est qu’une semaine avant de réaliser le retour qu’il a su qu’il pouvait y aller car sinon il était programmé sur un chantier…

Florence et Emmanuel : « on aime rendre service… Si on n’était pas là, les enfants ne partiraient pas »

Couple de la CMCAS de Valence en transit à Rennes pendant quelques heures. « je suis manager sur site et tout le monde peut faire des convoyages s’il le veut ».

Ils font des convoyages depuis 13 ans, leur aîné a 18 ans tandis que la cadette de 10 ans n’a pas souhaité partir cette année… Mais « ce n’est pas une raison pour ne pas faire de convoyage ». Ils demandent tous les ans à faire un aller-retour. Cette année, ils ne font qu’un retour avec joie car ils accompagnent les enfants « par envie ». Ils ont fait ce convoi sur 2 jours pour récupérer des enfants en colo à Granville. « Nos enfants sont partis en colo, on estime que c’est normal »

Elsa : « le chauffeur du car au retour était chouette avec les enfants »

Cette jeune fille de 14 ans fait partie de la CMCAS de Lyon et était en transit à Rennes. Les jeunes arrivaient de Granville en car avec des « supers convoyeurs et un chauffeur de car à notre écoute », « j’espère que ça sera comme ça jusqu’à la maison ».

Anne : « L’accueil en gare est super, un peu compliqué à trouver, mais on est au calme des vacanciers »

Maman de 2 enfants partis en colo, elle attend son garçon de 13 ans parti 15 jours faire du sport mécanique à Montlouis. Nicolas part depuis qu’il a 6 ans, « c’est la colo qu’il voulait depuis longtemps », « je vais le revoir avec la banane » !

Camille, 16 ans est quant à elle rentrée d’une colo de 15 jours en Italie. Intitulée « Croisière en bateau dans les îles Pontines », elle l’aurait espérée plus idyllique. Petits problèmes d’organisation et imprévus se sont accumulés, mais le groupe était sympa.  En colo, il peut également y avoir des couacs… Par contre grâce aux réseaux sociaux les jeunes se sont tous retrouvés à Montparnasse afin de rejoindre la Ville du Bois avant le grand départ…

Frédéric : « En retraite j’ai le temps comparé aux actifs qui ne peuvent pas être détachés »

Agé de 55 ans, et nouvellement retraité c’est un habitué de longue date ! Ses enfants sont partis en colo, la cadette était cet été en cani rando en Auvergne en 15/17…

« Je suis là pour rendre service, je fais également parti du réseau solidaire ».

L’accueil en gare est une bonne idée, c’est un bon repère qui évite le bazar sur les quais. »

« A l’année prochaine… et même avant ! »

Lou : « Les convoyeurs ne sont pas des inconnus, on ne les connaît pas, mais on est en sécurité »

De retour de 14 jours de colo à Saint Hilaire de Riez, elle s’est fait des copines : « je ne connaissais personne, mais c’est pas grave »,  au retour « Perrine à fait rire la galerie dans l’train ».

Cette jeune fille de 11 ans part en colo depuis 3 ans et elle veut repartir l’année prochaine…

©2018 CMCAS Haute Bretagne I Mentions Légales I Vie privée

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

%d blogueurs aiment cette page :